EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

VIN DIESEL

  • Nom : MARK SINCLAIR
  • Prénom : Vincent
  • Date de naissance : 18/07/1967
  • Lieu de naissance : New York, Etats-Unis
  • Nationalité : Américaine
  • À 43 ans, Vin Diesel affiche un parcours qui mérite l'attention. Acteur et scénariste, il a associé son talent à de nombreux projets allant de divers rôles de premier plan à des productions non moins remarquables. Depuis une simple apparition dans « L'éveil » de Penny Marshall au début des années 90, Vin Diesel a su tirer son épingle du jeu pour devenir aujourd'hui un des acteurs les plus en vue d'Hollywood.

Evènements

2001 - Sortie du premier volet de "Fast and furious"

2002 - Sortie du film "xXx"

Biographie

Les débuts

Mark Sinclair Vincent voit le jour à New York le 18 juillet 1967 d'une mère astrologue. Son éducation est par la suite assurée en présence d'un père adoptif qui évolue dans le domaine du spectacle.

Celui-ci est effectivement directeur de théâtre et non moins professeur. Le futur Vin Diesel attrape vite le virus des planches et expérimente sa première représentation publique à Greenwich Village, à peine âgé de sept ans.

Plus tard, le jeune homme intègre le Hunter College où il découvre les ficelles de l'écriture artistique tout en étudiant l'anglais. Il n'en délaisse pas pour autant le théâtre qui semble être devenu une vraie passion.

Il intègre le circuit de Broadway après s'être suffisamment appliqué dans la troupe de son père. Il part tenter sa chance à Hollywood mais il en faut apparemment plus que quelques expériences de comédien et des muscles pour percer dans le milieu.

Vin Diesel ne se voit rien proposer au bout d'un an et refait ses bagages pour refaire cap sur New York. C'est là que le déclic survient, à la lecture d'un livre offert par sa mère. Il décide de se consacrer à l'écriture.

Le scénario de « Multi-facial », inspiré de ses propres déboires d'acteur en mal de rôle, obtient un accueil favorable au Festival de Cannes de 1995. Vin Diesel jouait d'ailleurs un des rôles dans cette production personnelle.

En 1997, poussé par la persévérance, le scénariste présente un autre de ses opus au Festival de Sundance.

En campant le Rick violent et solitaire de son premier long métrage « Strays », Vin Diesel lui donne un certain cachet. Le film est bien accueilli mais n'est pas vraiment un exemple de succès commercial. « Il faut sauver le soldat Ryan »

Au moment où Vin Diesel est le moins confiant quant à l'espoir de percer véritablement, Steven Spielberg le contacte pour un rôle taillé sur mesure dans un de ses plus grands chefs-d'?uvre.

Ayant remarqué le jeu du jeune acteur dans son court métrage, le réalisateur lui propose une des distributions de « Il faut sauver le soldat Ryan » en 1998. Le personnage d'Adrian Caparzo assure enfin à l'acteur l'attention qu'il mérite de la part du public.

Il commence alors à intéresser les réalisateurs indépendants comme Ben Younger qui le convie au tournage de son film « Les initiés ». Le personnage de Richard Riddick qu'il campe pour les besoins de « Pitch black » en 2000 lui vaut également un certain succès.

Mais c'est en 2001 que Vin Diesel voit vraiment se déployer le tapis rouge avec le retentissant « Fast and furious ». Ce grand succès de box-office apporte un véritable coup de fouet à la carrière de l'acteur.

Vin Diesel entre enfin dans la cour des grands en rejoignant la classe des acteurs bancables. Le film de Rob Cohen connaît pour commencer de longues suites, tandis que l'acteur est sollicité dans des projets aussi audacieux.

Vin Diesel apparaît en pleine forme dans « xXx » en 2002. Il renoue avec le réalisateur de son film fétiche en campant, cette fois, l'impressionnant Xander Cage.

En 2003, son répertoire varie légèrement quand il rejoint le tournage de « Un homme à part », un polar réalisé par F. Gary Gray. C'est également l'époque où il redevient Richard Riddick pour finir « Les chroniques de Riddick ».

Sa prestation de baby-sitter hors pair dans « The pacifier » en 2005 est également appréciée. Prenant goût à la comédie, il se prête au jeu dans « Jugez-moi coupable » mais le film ne recueille que de modestes ovations. Retour aux sources

Mathieu Kassovitz offre à Vin Diesel l'opportunité de renouer avec ses plus familières habitudes en lui faisant camper le personnage de Hugo Cornelius Toorop en 2008. Le projet grandiose « Babylon A.D. » le retrouve aux côtés de Mélanie Thierry et de Gérard Depardieu.

Le thriller futuriste aura coûté la bagatelle de 70 millions de dollars. Tout en assurant ses rôles sur grand écran, Vin Diesel s'implique avec un égal enthousiasme dans d'autres engagements comme la doublure vocale et la production qui lui prend assez de son temps.

Il collabore ainsi sur des projets signés Xavier Gens ou Tim Miller. En 2011, il est le producteur exécutif de « Hannibal the conqueror » dont il est également le réalisateur.

Il est en outre à l'affiche du prochain « Terminator 5 » de Justin Lin tandis que se profilent les suites de « xXx » et à « Fast and furious ».

Très discret sur sa vie privée, Vin Diesel, patron des productions One Race Films, est l'heureux papa d'une petite fille de trois ans, Hania Riley, fruit de ses amours avec un mannequin et actrice mexicaine.