EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

VINCENT ELBAZ

  • Nom : VINCENT
  • Prénom : Elbaz
  • Date de naissance : 03/02/1971
  • Lieu de naissance : Paris, France
  • Nationalité : française
  • L'acteur français Vincent Elbaz, mieux connu sous le nom de Dov Mimran dans son rôle dans « La vérité si je mens! » a vu le jour le 3 février 1971 à Paris. Se destinant pour une carrière dans l'art dès son plus jeune âge, Vincent Elbaz découvre le métier de comédien à l'âge de 21 ans. Un joli parcours bien tracé l'emmène aujourd'hui au rang des acteurs les plus célèbres en France.

Evènements

1998 - Prix Jean Gabin

2005 - sortie du film "Le parfum de la dame en noir"

2010 - sortie du film "Comme les cinq doigts de la main"

Biographie

La découverte d'un talent

Vincent Elbaz vécut une enfance tranquille dans les rues de Chily-Mazarin, une petite banlieue située au sud de la capitale française. C'est là qu'il a vu naître en lui son plus grand rêve: celui de devenir un artiste une fois plus grand.

Un rêve qui ne restera pas longtemps à ce stade puisqu'après avoir été balancé entre le chant, la danse et la comédie, c'est tout naturellement que Vincent Elbaz se tournera vers le septième art. Pour se donner les moyens, il propose de suivre les Cours Florent pendant deux ans.

Le côté pratique, il l'accomplira dans les pièces « La plaisante aventure » et « L'ouest, le vrai » sous la direction de Jean-Yves Hadjadj en 1992. Un petit passage au petit écran dans la série « Le juge est une femme » permet à Vincent Elbaz de décrocher son premier rôle au cinéma. Là où il retrouvera son plus grand succès.

Le film en question se nomme « Le péril jeune » réalisé par Cédric Klapisch. La révélation

Contrairement à beaucoup d'acteurs qui attendront longtemps pour connaître le succès, Vincent Elbaz trouvera le sien en seulement deux années. Deux réalisateurs tout à fait convaincus de son talent exceptionnel, entre autres Philippe Harel et Thomas Gilou, le remarque en effet et le prennent dans leurs comédies respectives: « Les randonneurs » et « La vérité si je mens ».

Si les deux films furent un vrai succès, Vincent Elbaz n'y était pas du tout étranger. Ce dernier recevra une nomination au César du meilleur espoir masculin en 1997, suivi un an plus tard du Prix Jean Gabin et du Prix Pierrot lors du Festival de Berlin.

Après avoir longtemps joué dans les rôles de séducteurs et flambeurs, Vincent Elbaz se fraye un autre chemin dans les genres de film et s'essaie dans d'autres styles plus fantasques comme « Quasimodo d'El Paris » sorti en 1999 et « Absolument fabuleux » en 2001.

Cet autre aspect de lui qu'il présente n'a toutefois pas réussi à dissoudre complètement son image de casanova. Il tourne « Rue des plaisirs » et « Embrassez qui vous voudrez » en 2002 dans la peau respective de Dimitri Josco et Maxime. Vincent Elbaz, aujourd'hui

Après un bref retour au petit écran avec « D'Artagnan et les trois mousquetaires » en 2005, Vincent Elbaz revient au cinéma pour jouer dans « Dans tes rêves », « Le parfum de la dame en noir » et « Ma vie en l'air » cette même année.

Dans ce dernier long-métrage, il partagera l'affiche avec Marion Cotillard. Le film parle de la vie d'un jeune garçon frappé de nombreuses contradictions. Yann Kerbec joué par Vincent Elbaz est ainsi un jeune expert en sécurité aérienne qui connaît malheureusement une peur presque phobique de voler en avion.

Vincent Elbaz se retrouve au grand écran dans « Tel père, telle fille » en 2007 dans la peau d'un jeune père irresponsable.

Doucement, mais d'une façon sûre, Vincent Elbaz va s'imposer dans le paysage cinématographique français. Quoi qu'il en soit, il refusera de jouer dans le deuxième épisode de « La vérité si je mens! » au profit de Gad Elmaleh. Il s'offre de nouveau une petite virée petit écran en 2007 dans « Le dernier gang » pour revenir dans « Tellement proches » en 2009.

Vincent Elbaz est à l'affiche de quatre films en 2010: « Sweet valentine », « Comme les cinq doigts de la main », « Au bas de l'échelle » et « L'assaut ».