EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

JANE SEYMOUR

  • Nom : JOYCE PENELOPE WILHELMINA
  • Prénom : Frankenberg
  • Date de naissance : 15/02/1951
  • Lieu de naissance : Hillingdon, Royaume-Uni
  • Nationalité : Anglaise
  • A Hillingdon, au Royaume-Uni, Jane Seymour voit le jour en 1951, le 15 février. Cette artiste anglaise s'illustrera au septième art et se fera particulièrement connaître grâce à la James Bond girl Solitaire, un personnage qu'elle incarne en 1973. « Docteur Quinn, femme médecin », une série télévisée lancée vingt ans plus tard, contribuera également à sa renommée. Le succès de ce téléfilm fut tel, que Jane Seymour le reprendra au début des années 2000 après sa fin en 1998. En plus d'être productrice, cette Officier de l'Ordre Britannique se passionne pour l'aquarelle et est designer à ses heures.

Evènements

2005 - sortie du film "Serial Noceurs"

2008 - Prudence McCoy dans "Dear Prudence"

Biographie

Les débuts

Joyce Penelope Wilhelmina Frankenberg a dix-sept ans lorsqu'elle décide de s'appeler Jane Seymour. A la fin des années 1960, elle fait ses premiers pas sur le grand écran dans « Oh! Que la guerre est jolie » sans pour autant figurer au générique.

Si le public ne la connaît pas encore, Jane Seymour se voit proposer le deuxième rôle de sa carrière au cinéma dans « The only way », en 1970. Ayant elle-même des origines juives de par son père, elle n'a aucun mal à interpréter Lillian Stein, une juive cherchant refuge pour échapper aux répressions hitlériennes.

Après ses premières armes au cinéma, Jane Seymour s'intéresse en parallèle à la télévision et décroche un premier grand rôle dès 1972. Après trois apparitions au petit écran, elle devient Emma Callon dans la série télévisée « La grande aventure de James Onedin ». L'actrice anglaise n'est plus une figure inconnue du petit comme du grand écran.

Désormais à sa portée, les grands rôles et le succès ne tardent pas. Au cinéma, la grande révélation se passera à travers « Vivre et laisser mourir » de la saga James Bond. En 1973, Jane Seymour est Solitaire et vit sa première consécration mondiale aux côtés de Roger Moore. La même année, elle se retrouve à l'affiche d'un téléfilm « Frankenstein: The true story ». La suite du parcours

Si 1973 est une année bénie pour l'actrice anglaise, elle marque son divorce avec Michael Attenborough, avec lequel elle se marie deux ans plus tôt. Sa carrière professionnelle, quant à elle, se poursuit aussi bien sur le grand que le petit écran.

Tout au long des années 1970, elle aura joué dans pas moins d'une quinzaine de téléfilms allant de son tout premier « L'autobus à impériale », à la série « Dallas cowboys cheerleaders », dans laquelle elle joue Laura Cole en 1979. De « The only way » à « Love's dark ride » en 1978 en passant par « Sinbad et l'oeil du tigre », Jane Seymour marque sa présence au cinéma en comptant à l'orée des années 1980, sept films à son actif.

Les années 1980 sont tout autant prolifiques. Possédant un talent inné et une aisance parfaite dans l'interprétation des femmes juives aux prises des événements des années de guerre de 1940, parmi l'un des rôles notables de Jane Seymour, l'on peut citer celui de la série « War and remembrance » en 1988. L'année suivante, l'actrice est Marie-Antoinette dans le long-métrage « La Révolution française ».

Jane Seymour marque par la suite une pause de près de dix ans au cinéma ne faisant parler d'elle qu'en 1998 en donnant la voix à Lady Juliana d'« Excalibur, l'épee magique ». Elle ne lâche néanmoins pas le petit écran, jouant dans une demi douzaine de téléfilms dont « A l'est d'Eden » en 1981 ? pour lequel elle obtiendra un Golden Globe ?, « Le soleil se lève aussi » trois ans plus tard ou encore « Onassis, l'homme le plus riche du monde ». Les années 1990 à aujourd'hui

Poursuivant son parcours à la télévision, les années 1990 réservent à Jane Seymour des années de gloire et de grande renommée. Si « Angel of death » est sa première série de cette décennie, « Docteur Quinn, femme médecin » est celle qui consacrera sa carrière à la télévision.

En 1993, Jane Seymour foule le tapis rouge et le public amateur du genre n'a plus d'yeux que pour la sympathique Dr Michaela Mike Quinn. La série prendra fin en 1998 et Jane Seymour ? sous la casquette de productrice ?, la reprendra en 2001 sous le titre de « Dr. Quinn, medecine woman: The heart within ».

Relancée sous les feux des projecteurs grâce à la série, Jane Seymour renoue avec le cinéma. En 1998, elle figure au générique que deux oeuvres cinématographiques « Les naufragés du Pacifique » et « Excalibur, l'épée magique ».

En 2005, elle incarne Kathleen Cleary dans « Serial noceurs » avant de se mettre dans la peau d'un docteur dans « Blind dating ». Son dernier film en date est « Wake » sorti en 2009. Cette même année, elle joue son propre rôle dans la série « Earl ».