EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» My NRJ «««

RIDLEY SCOTT

  • Nom : RIDLEY
  • Prénom : Scott
  • Date de naissance : 30/11/1937
  • Lieu de naissance : South Shields, Royaume-Uni
  • Nationalité : Anglaise
  • Ridley Scott est un producteur et réalisateur de films britannique, né à South Shields, en Angleterre, le 30 novembre 1937. Après avoir réalisé son premier long-métrage « Les duellistes » en 1977 ?  qui est déjà couronné au Festival de Cannes ?, il enchaîne les réalisations dans les années 80-90, pour devenir une figure incontournable du cinéma. Il est notamment connu pour le film événement « Blade runner » en 1982, ainsi que pour « Thelma et Louise » en 1991. En 2000, il se démarque également derrière la caméra à travers le « Gladiator ».

Evènements

1977 - "Les duellistes", premier film

Biographie

Les premiers pas d'un cinéaste

Dès son jeune âge, Ridley Scott se passionne de l'art, dont particulièrement celui de l'image. Plus grand, il décide alors d'approfondir ses talents innés, en intégrant le Royal College of Art à Londres. Emporté par ses inspirations, il réalise dans la même période son premier court métrage « Boy on a bicycle ».

Il débarque ensuite aux États-Unis, où il devient réalisateur-opérateur à la BBC et c'est là, derrière la caméra, qu'il se découvrira une vraie aspiration. En 1968, il déploie ses ailes et fonde sa propre société de production.

Ridley Scott Associates, fruit de collaborations avec Hugh Johnson, Hugh Hudson, Sir Alan Parker, ainsi qu'avec son frère Tony Scott, voit ainsi le jour. En 1995, Ridley Scott co-fondera également le Scott Free Productions avec ce dernier.

Dans le dé but de s années 70, la maison se consacrera surtout à la production de spots publicitaires. Ce ne sera qu'en 1977, après avoir débarqué à Hollywood, que Ridley Scott dévoilera concrètement ses inspirations, à travers un premier film « Les duellistes ». Un long-métrage historique qui sera couronné « meilleure première oeuvre » à Cannes, ce qui va déjà permettra au passionné d'attirer l'attention.

Sa réalisation suscitera entre autres l'intérêt particulier de la 20th Century Fox et deux ans à peine après « Les duellistes », le réalisateur sort un nouveau long-métrage « Alien, le huitième passager ».

Avec Sigourney Weaver en vedette, dont les performances sont appuyées par des effets spéciaux, cette science-fiction fait immédiatement de l'effet sur le grand écran. Elle décroche même l'Oscar des meilleur effets spéciaux » en 1979 et le public, séduit, est également au rendez-vous. « Blade runner »... « Thelma & Louise »

Parvenu à sortir du rang grâce à « Alien, le huitième passager », Ridley Scott enchaîne avec un autre fantastique « Blade runner ». Une fiction adaptée du « Do androids dream of electric sheep? » de Philip K. Dick qui, à peine diffusée à l'écran en 1982, fait un grand bruit immédiat.

Les critiques sont louangeuses et le public conquis. Très vite, la réalisation atteindra le statut de « culte » dans le cinéma international. Ce long-métrage, que Ridley Scott qualifie de « personnel » et « complet », reviendra d'ailleurs à l'écran en 2007 en version Final Cut. Une signature de Warner Bros qui ne fera que renouer le réalisateur initial avec le succès.

Après la grande gloire de « Blade runner », Ridley Scott enchaîne avec « Legend » en 1985, un nouveau fantastique, mais l'accueil du public est mitigé. Afin de renouer avec ce dernier, le réalisateur décide alors de se tourner vers plus de réalisme, notamment pour fuir l'étiquette de « faiseur de fictions ».

Cette décision va donner lieu au roman-policier « Traquée » en 1987, ainsi qu'au film policier « Black rain » deux ans après. Des réalisations qui ne sont pourtant que des succès modestes.

Dans le monde du réel, la plus grande réussite du réalisateur demeure « Thelma & Louise » en 1991. Une comédie-dramatique qui, mettant à l'honneur les deux actrices Susan Sarandon et Geena Davis, séduit facilement le public.

Ridley Scott en sera nommé à l'Oscar du meilleur réalisateur. Le film fera remporter l'Oscar du meilleur scénario original à Callie Khouri. Aujourd'hui encore

Après le succès de « Thelma & Louise », qui permet à Ridley Scott de retrouver le grand public, le réalisateur sort « 1492, Christophe Colomb » en 1992. Un long-métrage indépendant qui sera pourtant un échec, poussant le cinéaste à être plus discret dans les années suivantes.

Il se limitera notamment à quelques réalisations mineures, comme « À armes égales » en 1997 ou « La me de fond » sorti un an plus tôt. Il fera également une entrée sur le petit-écran en réalisant la série « The Hunger ».

Cette période est considérée comme étant les années les plus paresseuses de Ridley Scott. Loin d'avoir abandonné, le réalisateur revient sur le tapis rouge en 2000 avec « Gladiator ». Un peplum illustré par Russell Crowe qui renoue immédiatement avec le fou succès.

Suivront « Hannibal » en 2001, « La chute du faucon noir », puis « Les associés » en 2003, arpentant entre réel et fictif, entre modestie et gloire. En 2005, Ridley Scott se démarque également avec « Kingdom of heaven », singulièrement dans le domaine artistique.

Le film ne donne rendez-vous qu'à un modeste résultat commercial. Les chiffres n'atteindront le summum qu'avec « American gangster » en 2007, avec plus de 32 millions d'euros de recettes dans les premiers jours de sortie.

Le cinéaste sort également du rang avec « Mensonges d'Etat » en 2008, avant de réadapter « Robin des bois » un an après. La sortie de ce dernier serait pour le mois de mai 2010, une nouvelle fois avec Russell Crowe en vedette.

Dans la même foulée, Ridley Scott prévoirait la sortie de « Le meilleur des mondes ».