EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» My NRJ «««

ROMAIN DURIS

  • Nom : ROMAIN
  • Prénom : Duris
  • Date de naissance : 28/05/1974
  • Lieu de naissance : Paris, France
  • Nationalité : française
  • Découvert dans « Le péril jeune » en 1994, Romain Duris s'est depuis fait remarquer dans de nombreux autres grands succès tels que « L'auberge espagnole » en 2002. Talentueux et capab le de jouer plusieurs personnages, il est l'un des chouchous des réalisateurs français.

Evènements

2010 - sortie du film "L'arnacoeur"

Biographie

Des débuts de pur hasard

Romain Duris voit le jour en 1974. Français de naissance, il grandit à Paris et se laisse entraîner par une première passion pour la musique. Pas très porté sur les études, c'est pourtant à la sortie du lycée qu'il est repéré par un directeur de casting.

Romain Duris se présente pour le rô le de Tomasi dans « Le péril jeune » et obtient le rôle. En seulement quelques semaines de diffusion, le film remporte les faveurs du public, portant Romain Duris au statut de révélation du moment.

Il est à l'affiche de « Frères », un téléfilm de la même année avant de tourner dans deux autres longs-métrages en 1995, « Chacun cherche son chat » puis « Mémoires d'un jeune con ».

Le jeune homme effectue par la même occasion ses premiers pas sur la scène du Théâtre 14 Jean-Marie Serreau dans la pièce « Grande école ». Une carrière bien remplie

Romain Duris fait une apparition dans le court-métrage « 56 fois par semaine » en 1996 puis endosse le rô le de Manu dans « Dobermann ». L'acteur trouve le temps d'apparaître dans deux autres films en 1997, « Gadjo Dilo » et « Déjà mort ».

Il est cité en tant que Meilleur espoir masculin lors des Césars 1999 pour son jeu dans « Gadjo Dilo ». « Les kidnappeurs » en 1998, enregistre des entrées impressionnantes tout comme « Peut-être » l'année suivante. Ce dernier long-métrage lui apportera à nouveau une nomination aux Césars dans la catégorie du Meilleur espoir masculin.

Romain Duris fait par la suite de la figuration dans une adaptation du conte « Le petit poucet » qui sort en salle en 2001. Jean-Marc Barr lui propose le rô le de Maxime Le cocq dans son long-métrage « Being light ».

Très actif, Romain Duris sera également présent dans deux nouveautés intitulées respectivement « CQ » et « 17 fois Cécile Cassard ». Acteur émérite, il fera de 2002 une année particulière avec non moins de six films à son actif.

« Filles perdues, cheveux gras », « Pas si grave » ou « Adolphe » précéderont trois énormes succès de l'acteur. Suite de parcours de Romain Duris

En 2002, Romain Duris tourne dans six films qui donneront à sa carrière une énergie nouvelle. « Shimkent hôtel » ouvre la liste des grands succès de l'année suivi de « L'auberge espagnole » et de « Le divorce ».

« L'auberge espagnole » a particulièrement été salué par tous les cinéphiles à travers l Europe . Romain Duris fait ensuite une apparition dans un film de Laurent B affie intitulé « Les clefs de bagnole ». Le succès du film « Osmose » en fin 2003 précède l'engouement général des Français pour le long-métrage de 2004, « Arsène Lupin ».

Romain Duris tourne « De battre mon coeur s'est arrêté » en 2005 et recevra de nombreuses récompenses dont l'Étoile d'Or du premier rôle et le Prix Lumière du Meilleur acteur. Le comédien tient ensuite le rô le de Molière dans le film du même nom.

« Paris », « Et après » et « Persécution » sont tous des films à succès de 2008 et 2009 faisant partie du palmarès de Romain Duris. La star est à l'affiche de « L'arnacoeur » et de « L'homme qui voulait vivre sa vie » en 2010.