EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

SAM MENDES

  • Nom : ALEXANDER SAMUEL
  • Prénom : Mendes
  • Date de naissance : 01/08/1965
  • Lieu de naissance : Reading, Royaume-Uni
  • Nationalité : Anglaise
  • Sam Mendes, né Samuel Alexander Mendes, est un réalisateur et un metteur en scène britannique, né le 1er août 1965 à Reading, au Royaume-Uni. Diplômé de l'Université de Cambridge, il entame sa carrière sur la scène du théâtre dans les années 80. Il se découvre une passion pour la mise en scène et après des années à succès derrière les rideaux, il dévoile son premier film « American beauty » en 1999. Une première réalisation qui fait immédiatement de l'effet à l'écran, marquant ainsi le début d'une histoire d'amour passionnée entre Sam Mendes et la caméra.

Evènements

1999 - sortie du film "American beauty"

2001 - "Les sentiers de la perdition"

2009 - sortie du film "Les noces rebelles" en France

Biographie

Dans le théâtre

Après avoir décroché son diplôme à l'Université de Cambridge, Sam Mendes intègre le Chichester Festival Theatre pour approfondir ses talents en mise en scène. Ses premières prestations, marquées par une touche de modernisme, se font ensuite facilement remarquer et peu de temps après, il est recruté par la Royal Shakespeare Company.

Il y dirigera des pièces de grand écrivain, avec un casting de prestige. Entre autres, il travaillera avec Ralph Fiennes dans « L'histoire de Troïlus et Cressida » de William Shakespeare. Hors pair, les mises en scène de Sam Mendes impressionnent plus d'un. Des adaptations novatrices qui ne peuvent en effet que séduire, amenant le réalisateur à la Donmar Warehouse de Londres, en tant que directeur artistique.

Il y débarque en 1992 et dans les années qui vont suivre, il y mettra en scène bon nombre de pièces prestigieuses. Il dirigera notamment l'adaptation sur scène de « Cabaret », le film musical de Bob Fosse et dans la même foulée, il mettra également en scène l'oeuvre de Tennessee Williams, « La ménagerie de verre ».

Sam Mendes s'envole ensuite pour Broadway, où il dirigera entre autres Nicole Kidman dans « The blue room ». Des prestations réussies qui lui vaudront déjà plusieurs récompenses, ainsi qu'une estime particulière de la part de Steven Spielberg . Sur le grand écran

Conquis par les talents du metteur en scène, Steven Spielberg le recommande pour réaliser « American beauty ». Le tournage est entamé le 14 décembre 1998 et à sa sortie, un an plus tard, le long-métrage fait immédiatement du bruit.

Le film, qui met à l'affiche Kevin Spacey et Annette Bening, donne en effet rendez-vous à la fois au public et aux critiques, avec les Oscars du meilleur réalisateur, du meilleur film, du meilleur scénario, ainsi que du meilleur interprète principal à la clé.

Un premier fou succès qui sera loin d'être le de rnier. Sam Mendes, décidé à se hisser au summum, enchaîne en 2002 avec « Les sentiers de la perdition ». Tom Hanks , Paul Newman, mais aussi Jude Law et Daniel Craig au casting, ce thriller se démarque encore une fois à l'écran. Il en naît d'ailleurs plusieurs récompenses notables, si l'on ne cite que le Kinema Junpo Awards en 2003, permettant à Sam Mendes de confirmer son statut de réalisateur.

En 2005, il dévoile une nouvelle facette dans « Jarhead, la fin de l'innocence », une adaptation du roman éponyme d'Anthony Swofford basée sur la Guerre du Golfe. Une fois de plus, Sam Mendes se distinguera derrière des acteurs de renom, dont Jake Gyllenhaal , Jamie Foxx , ou encore Peter Sarsgaard. « Revolutionary road »... « Away we go »

Après ce film de guerre, Sam Mendes s'éloigne de la réalisation pendant quelques années. Une période pendant laquelle il ne quittera pourtant pas définitivement le monde de l'écran. Il rejoindra notamment Marc Foster pour la production de « Les cerfs-volants de Kaboul » en 2007 et collaborera également avec Susanne Bier pour « Nos souvenirs brûlés » dans la même année.

Il ne reviendra derrière sa propre caméra qu'à l'orée de l'année 2009, afin de réunir à nouveau le coup le de « Titanic », Kate Winslet ? et non moins son épouse ?, et Leonardo DiCaprio , sous les mêmes projecteurs. Il en résulte « Les noces rebelles », plus connu pour son titre original « Revolutionary road », adapté de l'oeuvre épony me de Richard Yates.

Pour cette réalisation, Sam Mendes sera nommé au Golden Globe du meilleur réalisateur et du meilleur film. Les prestations de Kate Winslet seront quant à elles, couronnées d'un Golden Globe Awar d de la meilleure actrice dans un film dramatique.

Le réalisateur anglais signe une nouvelle fois avec le succès, accompagné des meilleures critiques et pour marquer ce grand retour sur le tapis rouge, il dévoilera dans la même année 2009 un road movie « Away we go », mettant en vedette John Krasinski et Maya Rudolph.

Sam Mendes divorce de Kate Winslet en 2010. Dans la même année, il se verra attribuer la réalisation du nouvel épisode de James Bond « James Bond 23 », dont la sortie serait pour 2011.