EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Best Of 5H - 9H «««

MICHAEL HANEKE

  • Nom : MICHAEL
  • Prénom : Haneke
  • Date de naissance : 23/03/1942
  • Lieu de naissance : Munich, Autriche
  • Nationalité : Autrichienne
  • Michael Haneke est une grande figure du cinéma européen. Ce réalisateur se sert de ses films pour disséquer la société moderne et révéler les pires formes de ses malaises. Cet Autrichien frappe souvent là où cela fait le plus mal, mais ses coups sont si pertinents que l'on ne peut que l'en applaudir. Ce fut encore le cas avec « Le ruban blanc », ovationné en 2009. Scénariste pas toujours évident à comprendre, mais toujours respecté, Michael Haneke n'a de cesse de donner au septième art le meilleur de son talent.

Evènements

1997 - sortie du film "Funny games"

2001 - sortie du film "La pianiste"

2009 - "Le ruban blanc", Palme d'or au Festival de Cannes

Biographie

Tombé dans le cinéma en étant petit

Michael Haneke fait partie de ces personnages dont l'avenir paraît tout tracé. Personne n'est surpris du parcours qu'il emprunte, quand on connaît le milieu dans lequel le scénariste-réalisateur a grandi.

Né le 23 mars 1942 à Munich, il débarque dans un milieu où les contradictions éveillent tôt au sens dialectique. Mère actrice et catholique, père réalisateur et protestant, voilà l'entourage immédiat de celui qui deviendra populaire au-delà des frontières de la ville autrichienne de Wiener Neustadt, où il grandit.

Sachant sans doute très clairement où il voulait aller, Michael Haneke prépare son parcours en s'instruisant dans les domaines qu'il faut. L'université de Vienne l'initie au théâtre, bien sûr, mais aussi à la psychologie et à la philo.

Tous les ingrédients sont prêts pour distiller un profil appelé à sortir du lot. Les débuts au cinéma

En 1967, aussitôt son apprentissage fait, Michael Haneke se lance dans le cinéma en tant que critique. Il exercera dans ce domaine pendant trois ans avant de découvrir la télévision en tant que rédacteur.

En parallèle, le personnage visite plusieurs villes européennes où il met en pratique ses connaissances du théâtre en attaquant d'emblée la mise en scène. De Stuttgart à Hambourg et de Vienne à Francfort, il s'attaque aux oeuvres de Johann von Goethe et d'autres, ou met en scène des opéras.

Michael Haneke ne se laisse pas démonter quand la télévision rejette « Le septième continent ». Ce film marquera ses débuts au cinéma en 1989 et inaugure une trilogie analysant une société qui perd ses valeurs.

Il lance les bases du style définissant Michael Haneke comme un réalisateur tranchant, limite caustique. « Funny games » et la consécration

Les critiques, tout comme le public, ne peuvent plus longtemps ignorer le génie qui anime Michael Haneke. En 1997, lorsque « Funny games » met en scène deux ados violents prenant plaisir à tenir en otage une famille, cela crée des remous.

L'on chuchote sur les buts de ce réalisateur qui dérange, l'on tire son chapeau sur le courage de ce polémiste à la vue très juste. A partir de 2000, Michael Haneke en cesse de recueillir des ovations, largement méritées.

« La pianiste » force l'admiration en 2001, au Festival de Cannes et « Caché », sorti quatre ans plus tard, frise le record en nombres de récompenses reçues. Prix du meilleur film en 2005 et Étoile d'or du scénariste en 2006, entre autres.

En 2009, « Le ruban blanc » finit de prouver dans quel bain Michael Haneke a trempé. L'European Film Awards encense ce film déjà détenteur de la Palme d'Or à Cannes, la même année. Marié et père de quatre enfants, ce réalisateur hors du commun aura réussi en une trentaine d'années à poser ses marques et pour longtemps.

Tranchant, il l'est et le prouve d'un impassible « Je trouve cela normal. Quand on vous donne une gifle, vous réagissez ».