EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Total Music «««

KATHRYN BIGELOW

  • Nom : KATHRYN ANN
  • Prénom : Bigelow
  • Date de naissance : 27/09/1951
  • Lieu de naissance : San Carlos, Etats-Unis
  • Nationalité : Américaine
  • Kathryn Bigelow est une scénariste et réalisatrice de films américaine, née le 27 novembre 1951 en Californie, à San Carlos. Faisant son premier pas derrière la caméra en 1982 avec un premier long-métrage « The loveless », elle sort concrètement du rang cinq ans plus tard, à travers la noirceur d'« Aux frontières de l'aube ». En 2010, elle remporte l'Oscar du meilleur réalisateur et du meilleur film pour « Démineurs », une première dans le monde du cinéma.

Evènements

1991 - sortie du film "Point break"

Biographie

Une artiste

Réalisatrice de renom, c'est pourtant dans la peinture que Kathryn Bigelow entame sa carrière. Une adepte de l'art imaginaire qui décidera vite d'en faire sa vie, ambitionnant de transcrire ses inspirations en images.

Elle va alors suivre des cours au San Francisco Art Institute pour approfondir cet art et après deux ans d'études, pendant lesquelles elle se nourrit une vraie passion, elle intègre le Whitney Museum de New York.

Elle rejoint ensuite la Columbia Film School pour étudier la critique et la théorie du cinéma et, sous la direction du réalisateur Milo? Forman et de l'écrivain Susan Sontag, elle va se construire un véritable univers cinématographique.

Son premier court-métrage, « The set-up » est dévoilé dans le cadre de ses études en 1978. Une première réalisation où l'on peut déjà deviner les penchants de l'artiste.

Kathryn Bigelow, cette femme brune aux longs cheveux, a un faible pour l'action et le suspens. « Aux frontières de l'aube »... « Point break »

Après quelques années à concocter, Kathryn Bigelow dévoile son premier long-métrage « The loveless » en 1982. Un drame qu'elle co-réalise avec Monty Montgomery mais qui, bien que minutieusement arrangé, ne suscite pourtant pas le réel intérêt du public.

Le vrai succès, ce ne sera que cinq ans plus tard que la cinéaste va l'atteindre. Suivant ses inspirations, elle réalise en effet, un second film « Aux frontières de l'aube » en 1987 et, avec une histoire de vampires à la clé, dont elle-même et Eric Red réalisent le scénario, le film fait immédiatement grand bruit.

Les acclamations qui en naissent poussent alors l'artiste à continuer sur ce chemin et trois ans plus tard, un troisième film, « Blue steel » est diffusé à l'écran. Actions et sensations fortes à l'honneur, basées sur un tueur psychopathe, le film est encore une fois bien accueilli.

Suivra « Point break » un an plus tard, avec Keanu Reeves et Patrick S wayze à l'affiche. Une nouvelle fois, le succès commercial est considérable. Désormais, le statut de Kathryn Bigelow se confirme. « Démineurs »

Quatre longs-métrages et déjà au coeur de la gloire, Kathryn Bigelow enchaîne avec un cinquième film « Strange days » en 1995. Une science-fiction écrite par James Cameron qui ne peut également que séduire. Toutefois, le succès se limitera à de bonnes critiques, le film ne parvenant pas à atteindre le public.

Un nouveau thriller « Le poids de l'eau » fait aussi sa sortie en 2000, suivi de « K-19: le piège des profondeurs » deux ans après, mais la gloire de « Point break » ou encore d'« Aux frontières de l'aube » n'est plus réellement au rendez-vous.

Parallèlement, la cinéaste se retrouve également sur le petit-écran, en prenant notamment part à la série « Karen Sisco » en 2003, ou encore en produisant « The inside » en 2005.

En 2009, elle revient au cinéma avec un chef-d'oeuvre « Démineurs ». Un film porté sur les démineurs en Irak qui fait immédiatement ravage à l'écran. Pour cette réalisation, Kathryn Bigelow deviendra la première femme à gagner l'Oscar et le BAFTA du meilleur réalisateur et du meilleur film en 2010.