EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» #LeBuzz NRJ Réunion «««

JUDITH GODRèCHE

  • Nom : JUDITH
  • Prénom : Goldreich
  • Date de naissance : 23/03/1972
  • Lieu de naissance : Paris, France
  • Nationalité : française
  • Nominée à plusieurs reprises en tant que Meilleur espoir et second rôle féminin, Judith Godrèche démontre à maintes reprises qu'elle est non seulement douée de talent, mais également capab le de jouer des personnages de diverses étoffes.

Evènements

1998 - sortie du film "L'homme au masque de fer"

2009 - sortie du film "Fais-moi plaisir!"

Biographie

Débuts de Judith Godrèche

Judith Goldreich de son vrai nom voit le jour à Paris, en France en 1972. Désirant faire carrière au cinéma, la jeune femme débute en posant pour des magazines ou en faisant de la figuration dans des publicités.

Judith Godrèche est finalement remarquée en 1985 par Nadine Trintignant qui lui offre d'interpréter la fil le de Claudia Cardinale dans le long-métrage « L'été prochain ». Elle se retrouve par la suite dans « Les saisons du plaisir » en 1987.

Il ne s'agit alors que d'un rôle secondaire et ce n'est qu'en 1988 que la jeune femme décroche son premier vrai grand rôle dans un film de Benoît Jacquot, « Les mendiants ». Cette année-là, l'actrice affir me de plus en plus sa présence à l'écran avec une seconde apparition très remarquée dans « Un été d'orage », long-métrage réalisé par Charlotte Brandström. Consécration et dé but de la gloire

Judith Godrèche est à l'affiche d'un long-métrage de Jacques Doillon en 1989. « La fil le de 15 ans » est une révélation pour le public. Judith Godrèche sort de l'ombre et commence à avoir une véritable notoriété.

La jeune actrice retrouve le réalisateur Benoît Jacquot en 1990 pour le film « La désenchantée ». Sa performance magistrale lui vaudra une nomination pour le César du Meilleur espoir féminin quelques mois plus tard.

Elle sera à l'affiche de « Paris s'éveille » en 1991 puis fera ses premiers pas sur la scène du Théâtre de la Michodière en 1992 pour la pièce intitulée « Je veux faire du cinéma ». Les années 90 permettront à Judith Godrèche de perfectionner son talent comme le montrent ses nombreux rôles notamment dans « Tango » de Patrice Leconte qui sort en salle en 1993.

« L'aube à l'envers » présenté en 1995 constitue également la première oeuvre cinématographique de Sophie Marceau . Trois rôles dans des films retraçant des personnages de l'histoire enrichiront son palmarès.

« Beaumarchais » en 1995, « Ridicule » l'année suivante et « L'homme au masque de fer » en 1998. À la conquête du succès mondial

Les succès des films « Ridicule » puis « L'homme au masque de fer » offrent à Judith Godrèche l'occasion de se faire un nom aux États-Unis. Pour ce dernier film, l'actrice française est notamment entourée des grosses pointures du showbiz hollywoodien comme Jeremy Irons ou Leonardo DiCaprio .

Judith Godrèche n'en reste pas moins fidèle à la France et tourne « Bimboland » en 1998. « Entropy » conquiert le coeur des cinéphiles en 1999. L'actrice se plaît à jouer des personnages dramatiques ou drôles, démontrant le large panel de ses talents.

Elle est à l'affiche de « L'auberge espagnole » en 2001 et est citée pour recevoir le César du Meilleur second rôle féminin pour ce film de Cé dric Klapisch . Judith Godrèche tourne « France boutique » un an plus tard.

Contre toute attente, elle est également nominée dans la même catégorie que l'année précédente pour ce long-métrage. À partir de 2003, Judith Godrèche accumule les grands rôles à l'écran, assumant ainsi son statut de star du cinéma français.

« Tout pour plaire » en 2004, « J'veux pas que tu t'en ailles » en 2007, « Fais-moi plaisir ! » en 2009 sont des succès. Judith Godrèche signe son premier film en 2010 avec « Toutes les filles pleurent ».