EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Total Music «««

KARIN VIARD

  • Nom : KARIN
  • Prénom : Viard
  • Date de naissance : 24/01/1966
  • Lieu de naissance : Rouen, France
  • Nationalité : française
  • Ce fut dès l'âge de 17 ans que Karin Viard , actrice française, aspirait à la comédie. Née à Rouen le 24 janvier 1966 elle commence sa carrière de comédienne en 1989 et vit sa première nomination aux Césars en 1993, en tant que Meilleur espoir féminin pour son rôle dans « La nage indienne ». Jusqu'au jour d'aujourd'hui, Karin Viard a pu réaliser plus d'une trentaine de comédies et quelques pièces de théâtre. Elle a pu obtenir lors de ses réalisations près de six prix à des divers Festivals Internationaux autour des films dont deux Césars de la meilleure actrice.

Evènements

2002 - sortie du film "Embrassez qui vous voudrez"

2008 - sortie du film "Paris"

2009 - sortie du film "Les derniers jours du monde"

Biographie

« Tatie Danielle », le début au cinéma

D'un père travaillant sur une plate-forme pétrolière, c'est auprès de ses grands-parents que Karin Viard passe la plus grande partie de ses premières années.

Ayant poursuivi des cours de théâtre au Conservatoire de Rouen durant vingt-quatre mois, Karin Viard s'obstine à persévérer sur son parcours de comédienne en espérant réussir dans le domaine.

Au sortir de l'adolescence, elle migre vers Paris où elle poursuivra son apprentissage de la comédie auprès d'une certaine Blanche Salant. Karin Viard bénéficiera également des leçons de Vera Gregh avant de faire ses premières armes dans des courts-métrages.

Et ses efforts furent récompensés car en 1989, elle réussit enfin à décrocher un petit rôle dans « Tatie Danielle ». Découverte par le public, la jeune actrice poursuit ses efforts, fait preu ve de persévérance et de talents dans la comédie jusqu'à remporter par la suite plusieurs prix.

Elle vit ainsi sa première nomination au César quatre ans après ses débuts pour son rôle dans le film « La nage indienne » sorti en 1993. Suite de parcours

Karin Viard fait partie de ses actrices françaises qui ont construit leur renommée par la force de leur jeu qui se bonifie au fil de leurs performances. Si elle campe un personnage qui n'est certes pas le premier rôle dans « Tatie Danielle », ce n'est pas pour autant que sa prestation passe inaperçue.

Jean-Pierre Jeunet ainsi que le réalisateur Marc Caro font en effet, appel à elle pour jouer dans « Delicatessen » dans les salles obscurs en 1991, aux côtés de Jean-Claude Dreyfus. Faisant déjà preuve d'un fort potentiel à incarner n'importe quel personnage, les critiques reconnaissent en Karin Viard une actrice polyvalente qui se transforme au fur et à mesure des tournages.

La confirmation de ses talents d'actrice ne tarde pas, car en 1993, Karin Viard se voit nommer au César du Meilleur espoir féminin pour son rôle dans « La nage indienne », une réalisation de Xavier Durringer.

Désormais, les films s'enchaînent pour Karin Viard tels que « La haine » en 1995, « Adultère (mode d'emploi) » toujours la même année ou encore « Les randonneurs » deux ans plus tard.

Si ce dernier film lui permet de se voir nommer une seconde fois au César en 1998, cette fois-ci dans un meilleur second rôle, elle se voit offrir son premier rôle dans « La nouvelle Eve », l'année suivante. Une actrice confirmée

Après avoir tenu l'affiche de « La nouvelle Eve », Karin Viard se voit proposer dès lors des rôles de premier plan. Emouvante et poignante dans « Haut les c?urs », elle est récompensée d'un César de la meilleure actrice en 2000.

Mais Karin Viard n'est pas seulement une actrice de cinéma. Comédienne de théâtre également, elle arpente les planches avec autant d'aisance que les plateaux de tournages.

Elle a ainsi interprété des rôles dans des pièces de théâtre allant de « Nina, c'est autre chose » en 1988 à « Reprise de La estupidez (La connerie) » en 2009. Après « Les filles du néant ou le guignol de dieu » en 1993, Karin Viard marque toutefois une pause de quinze ans au théâtre avant d'y revenir en 2008 pour jouer dans « La estupidez (la connerie) ».

Sur le grand écran, son dernier long-métrage sorti est « Les derniers jours du monde » dans les salles en 2009.