EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

GUS VAN SANT

  • Nom : GUS GREEN
  • Prénom : Van sant jr
  • Date de naissance : 24/07/1952
  • Lieu de naissance : Louisville, Etats-Unis
  • Nationalité : Américaine
  • Avec des Oscars, des Palmes d'or et de nombreuses autres distinctions à son actif, Gus Van Sant est l'un des réalisateurs les plus célèbres dans le monde du cinéma. Courts ou longs-métrages affichant sa marque, sont couronnés de succès.

Evènements

1991 - sortie du film "My own private Idaho"

2003 - "Elephant", Palme d'or au Festival de Cannes

2008 - sortie du film "Harvey Milk" aux Etats-Unis

Biographie

Débuts de carrière

Gus Van Sant Jr. voit le jour à Louisville aux États-Unis en 1952. Artiste dans l'âme, il suit de brillantes études à la Rhode Island School of Design. Gus Van Sant se prédestine alors à un métier d'art ou de peinture.

Il découvre pourtant la réalisation cinématographique et se passionne pour ce domaine. Dès 1967, il signe son premier court-métrage intitulé « Fun with a bloodroot ». Le succès mitigé de sa première oeuvre le pousse à suivre des cours avant de faire un second essai en 1971.

« The happy organ » sort en noir et blanc et montre une réelle évolution dans le sty le de Gus Van Sant. Encouragé par le bon accueil qu'il reçoit, le jeune réalisateur réitère avec « Little Johnny » en 1972 puis « ½ of a telephone conversation » un an plus tard. Parcours professionnel

Jusqu'aux débuts des années 80, Gus Van Sant perfectionnera son art et réussira à se faire une bonne réputation auprès des critiques du milieu. « Late morning start » en 1975, « Alice in Hollywood » en 1981 ou « Nightmare typhoon » en 1984 démontrent l'évolution graduelle du sty le de l'artiste.

« Ken death gets out of jail » sort en 1985. Ce court-métrage, mis en scène avec encore plus de recherche que ceux d'avant précède le premier long-métrage de Gus Van Sant. « Mala noche » sort en salle et reçoit un prix spécial décerné par l'Association des critiques de Los Angeles.

Gus Van Sant signe « Drugstore cowboy » en 1989 après avoir passé de longues années à en peaufiner le scénario. Parallèlement à son métier de réalisateur de film, il est sollicité par William Burroughs et David Bowie pour réaliser leurs clips respectifs.

Sentant une nouvelle occasion d'étendre ses activités, Gus Van Sant se lance et réalisera par la suite de nombreux autres clips vidéo pour bon nombre de groupes et chanteurs. Red Hot Chilli Peppers en 1992, Tracy Chapman la même année ou encore Elton John constitueront sa clientèle privilégiée.

Des clips de Chris Isaak , Stone Temple Pilots ou encore Candlebox font également partie de son actif. À la conquête du grand écran

Décidé à se lancer dans une carrière de réalisateur pour le grand écran, Gus Van Sant signe « My own private Idaho » en 1991, film pour lequel il est récompensé au Festival du film américain de Deauville.

« Even cowgirls get the blues » en 1993 passe inaperçu mais Gus Van Sant ne se lasse pas pour autant. « Will Hunting » en 1997 reçoit l'Oscar du meilleur scénario un an après sa sortie. « Elephant » sort en 2003 après quelques films qui passent inaperçus.

Ce long-métrage est primé par la Palme d'or lors du Festival de Cannes. Gus Van Sant est invité à participer au tournage de « Paris, je t'aime » en 2006. Il réalise la séquence intitulée « Le marais ».

« Paranoid park » en 2007 se voit quant à lui récompensé par un Prix spécial lors du soixantième anniversaire de la création du Festival de Cannes. Gus Van Sant signe « Harvey milk » en 2009 et voit son oeuvre recevoir l'Oscar du Meilleur scénario original.