EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

MICHAEL MOORE

  • Nom : MICHAEL FRANCIS
  • Prénom : Moore
  • Date de naissance : 23/04/1954
  • Lieu de naissance : Flint, Etats-Unis
  • Nationalité : Américaine
  • Engagé, c'est ainsi qu'on pourrait le mieux définir l'oeuvre de Michael Moore. À la fois, journaliste et réalisateur, Michael Moore a réalisé un bon nombre de films documentaires. Il est également présent à la télévision avec notamment son émission mensuelle, « The Awful Truth ». Michael Moore est une véritable personnalité politique et n'hésite pas à soutenir les candidats du parti démocrate. Par ailleurs, il a sorti de nombreux livres qui sont devenus des best-seller.

Evènements

1989 - "Roger & moi", meilleur film documentaire par le New York Film Critics Circle

2004 - "Fahrenheit 9/11"

2009 - "Capitalism: a love story"

Biographie

À propos de la General Motors

Michael Francis Moore voit le jour le 23 avril 1954 à Flint, Michigan, une des premières villes implantées de l'usine de General Motors. Les parents de Michael Moore sont des employés de l'usine tout comme ses grands-parents. Son oncle est d'ailleurs un des fondateurs du Syndicat des Travailleurs de l'Automobile.

Michael Moore poursuit ses études en journalisme auprès de l'Université du Michigan et devient rédacteur du journal étudiant « The Michigan Times ». Il abandonne ensuite ses études et décide de lancer un journal indépendant baptisé, « Flint voice », à l'âge de 22 ans.

Le journal ne tarde pas à bénéficier d'une petite popularité tel qu'il est distribué à l'échelle nationale et Change de nom en « Michigan voice ». La parution du journal durera une dizaine d'années.

En 1986, Michael Moore se fait engager auprès du magazine « Mother Jones » avant de se faire virer quelques mois après suite à des divergences à propos d'un article. Il décide de saisir l'affaire en Justice pour cause de licenciement abusif ce qui lui permet d'obtenir un dédommagement de 58 000 dollars.

Grâce à cette somme, Michael Moore produit son premier documentaire, intitulé « Roger & moi ». Le documentaire retrace la suppression de l'usine de General Motors basé à Flint, qui a mis 30 000 personnes au chômage.

À sa sortie, « Roger & moi » reçoit un très bel accueil du public et est récompensé par de nombreux prix. Ainsi, lors du festival de Toronto de 1989, le film reçoit le prix du public, mais également le prix du meilleur documentaire remis par le New York Film Critics Circle. Le réalisateur reçoit un Oscar

Fort du succès apporté par « Roger & moi », Michael Moore décide de s'attaque à la télévision où il lance l'émission « TV Nation », en 1994. Celle-ci est une émission qui commente avec humour et non moins de bon sens, les informations.

L'émission reçoit un favorable écho de la part du public mais s'arrête au bout d'une saison. « TV Nation » a ensuite remporté un Emmy Award en tant qu'exceptionnelle série d'information.

En 1995, le réalisateur sort « Canadian bacon », une comédie qui met en scène un président des États-Unis souhaitant entrer en guerre froide avec le Canada. C'est un des rares films fictifs de Michael Moore, sinon le seul, le reste étant des films documentaires.

Par ailleurs, « Canadian bacon » fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes en 1995. Un an plus tard, Michael Moore sort son premier livre intitulé « Downsize this » qui parle des affaires et principalement des industries aux États-Unis par rapport au pouvoir qu'ils détiennent sur le gouvernement américain.

En 1997, le film « The big one » arrive sur les écrans où Michael Moore dénonce certaines pratiques de multinationales américaines comme par exemple, les sous-traitants qui emploient des enfants.

Il faut attendre cinq ans avant de voir un nouveau film du réalisateur sur grand écran. Ainsi, lorsque « Bowling for Columbine » arrive sur les écrans, c'est un véritable chef-d'oeuvre. Le film est axé sur le port des armes aux États-Unis, au lendemain des attentats du 11 septembre, mais surtout après le massacre au lycée de Columbine, où deux adolescents tuent 13 personnes de leur lycée.

Vivement salué par la critique, « Bowling for Columbine » remporte l'Oscar du meilleur film documentaire. Par la même occasion, ce dernier reçoit le prix du 55e Festival de Cannes et est sacré meilleur film étranger aux Césars. Michael Moore, à l'attaque du capitalisme

2004 voit la sortie du très médiatisé « Fahrenheit 9/11 » dont un des objectifs majeurs visait la non réélection de George W. Bush à la présidence des États-Unis. Ainsi, le réalisateur, à l'aide d'images d'archives démontrant entre autres le trucage du recompte des voix lors des élections américaines de l'année 2000.

« Fahrenheit 9/11 » reçoit de nombreuses réactions tant positives que négatives de la part de l'opinion et reçoit la Palme d'or lors du Festival de Cannes en 2004.

Michael Moore revient à la charge en 2007 en s'attaquant cette fois-ci au système de santé américain dans le film « Sicko ». Il cartonne sur le grand écran mais également à la télévision avec son émission « The Awful Truth », diffusée par la chaîne Bravo de 1999 à 2000.

Michael Moore y reprend le même principe que dans sa première émission, « TV Nation » en diffusant des mini-documentaires.

Parallèlement aux images, le réalisateur utilise également l'écriture pour s'exprimer. Il sort respectivement « Mike contre-attaque » et « Tous aux abris » en 2001 et en 2004.

À coté de ses nombreux projets, Michael Moore prête son talent de réalisateur auprès de quelques groupes de rock dont Rage Againts The Machine, R.E.M. Ou encore System of a Down pour la réalisation de certains de leurs clips.

Toujours dans sa verve habituelle, Michael Moore vient de sortir un nouveau film documentaire avec « Capitalism: a love story » basé sur la récente crise financière.